Citer cette publication Share Impression

Stratégie de vaccination contre la Covid-19 – Place du Covid-19 Vaccine AstraZeneca®

Recommandation vaccinale - Mis en ligne le 02 févr. 2021

Le vaccin Covid-19 Vaccine AstraZeneca® a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) conditionnelle, en Europe (procédure centralisée), le 29 janvier 2021. Il s’agit du troisième vaccin indiqué pour l'immunisation active afin de prévenir la Covid-19 causée par le SARS-CoV-2 chez les personnes âgées de 18 ans et plus.

A qui s’adresse ces recommandations ?

Elles s’adressent à :

  • Tous les citoyens
  • Tous les professionnels des secteurs de la santé, du médico-social et du social
  • Aux pouvoirs publics

Quels sont les objectifs de cette recommandation ?

Dans la continuité des travaux déjà menés sur la stratégie de vaccination contre le SARS-CoV-2 et à la demande du Ministère chargé de la santé, la HAS en s’appuyant sur la Commission technique des vaccinations, détermine la place du vaccin Covid-19 Vaccine AstraZeneca® dans la stratégie vaccinale actuelle contre la Covid-19.

Principales conclusions de la recommandation :

  • La HAS a pris en considération les éléments suivants :
  • L’efficacité du vaccin contre les formes symptomatiques de la Covid-19 estimée à 62,17 % (IC95 %, 50,56 ; 71,05) avec le schéma de vaccination à 2 doses standards prévu dans l’AMM
  • L’impact positif sur l’efficacité vaccinale d’un allongement de l’intervalle entre les deux doses, jusqu’à 12 semaines après la première injection ;
  • L’efficacité vaccinale dans les études poolées, chez les patients présentant au moins une comorbidité similaire à celle observée pour l’ensemble de la population d’étude ;
  • Le profil de tolérance, globalement satisfaisant sur une durée médiane de suivi de 105 jours dans le groupe des sujets vaccinés par l’AZD1222, malgré l’hétérogénéité des schémas vaccinaux évalués ;
  • Les résultats issus du modèle populationnel - de type transmission dynamique – développé à la demande de la HAS par l’Institut Pasteur et l’EHESP en collaboration avec Santé publique France et l’INSERM

Concernant la place du vaccin dans la stratégie vaccinale, la HAS estime que le vaccin Covid-19 Vaccine AstraZeneca® peut être utilisé, conformément à son AMM et dans le cadre de la stratégie vaccinale préalablement définie par la HAS. Toutefois, dans l’attente de données complémentaires, la HAS recommande de privilégier les vaccins à ARNm chez les personnes âgées de 65 ans et plus, en commençant par les plus âgées et présentant des comorbidités conformément aux populations prioritaires définies dans la stratégie vaccinale. Le vaccin AZD1222 est donc recommandé préférentiellement aux professionnels du secteur de la santé ou du médico-social de moins de 65 ans et aux personnes de moins de 65 ans, en commençant par les personnes âgées de 50 à 64 ans et qui présentent des comorbidités.

La HAS rappelle que l’AMM du vaccin AZD1222 prévoit qu’un délai de 4 à 12 semaines entre les deux doses. Toutefois, compte tenu des données d’efficacité et d’immunogénicité disponibles montrant l’impact positif de l’allongement de la durée entre les doses et la persistance jusqu’à 12 semaines de la protection conférée par la première dose, la HAS recommande de privilégier un intervalle de 9 à 12 semaines entre les deux doses.

Le vaccin d’AstraZeneca se distingue également des autres vaccins disponibles par ses conditions de conservation. Sur le plan logistique, les conditions de conservation du vaccin d’AstraZeneca devraient permettre de simplifier le parcours vaccinal et d’augmenter les capacités journalières de vaccination. Conformément à ses recommandations intermédiaires sur les modalités de mise en œuvre de la vaccination, la HAS recommande de simplifier le plus possible l’accès à la vaccination. A cette fin, en complément des acteurs habituels de la vaccination que sont les médecins et les infirmiers, la HAS préconise de permettre aux sages-femmes et aux pharmaciens d’officine déjà formés à la vaccination et ayant déclaré une telle activité (pour la grippe) de prescrire et de de réaliser la vaccination avec le vaccin AZD1222 et, dans tous lieux (lieux d’exercice, centres de vaccination, équipes mobiles, etc). La HAS rappelle le rôle essentiel des médecins dans la campagne de vaccination et recommande aux patients qui présentent des comorbidités ou des situations spécifiques (grossesse, allaitement, allergie…) et les personnes qui ont déjà présenté une Covid-19 d’échanger avec leur médecin sur la vaccination dans le cadre de la démarche médicale pour la vaccination contre la Covid-19 et de la décision médicale partagée.

La HAS note, toutefois, qu’à ce stade, les données ne permettent pas de conclure quant à l’efficacité vaccinale chez les personnes âgées de 65 ans et plus, sur les formes sévères, sur les formes asymptomatiques et sur la durée de protection à long terme après 1 ou 2 doses du fait d’un recul insuffisant dans les analyses intermédiaires.

La HAS rappelle que :

Au vu des données limitées à ce jour sur l’impact de la vaccination avec le vaccin d’AstraZeneca sur le risque de transmission du SARS-CoV-2, la HAS insiste sur la nécessité de maintenir l’ensemble des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale.

Aucune donnée ne permet d’estimer l’efficacité de ce vaccin sur certaines populations vulnérables, susceptibles de développer des formes graves de la Covid-19, telles que personnes immunodéprimées, qui pourraient présenter une diminution de la réponse au vaccin. Cependant, il n’y a pas d’arguments pour penser que le rapport bénéfique-risque puisse être défavorable chez ces personnes.

Il n'y a pas de données disponibles sur l'interchangeabilité du vaccin AZD1222 avec d'autres vaccins contre la Covid-19 pour compléter la série de vaccination. Les personnes qui ont reçu une dose du vaccin AZD1222 doivent recevoir une deuxième dose de ce même vaccin pour compléter la série de vaccinations.

La HAS précise également les situations de la grossesse, de l’allaitement, des antécédents d’allergie, et d’infection antérieure à la Covid-19.

Cette recommandation sera réexaminée à la lumière des données complémentaires prochainement disponibles notamment chez les personnes âgées de 65 ans et plus.


Nous contacter

Contact vaccination

Voir aussi

Toutes nos publications sur